Tuesday, September 27, 2016

ET SI LE SPORT DÉVORAIT LES IMMEUBLES ?


Des joggers à tous les étages (ci-dessus) des cyclistes sur les toits et de nombreux terrains de sport au rez de chaussée (ci-dessous)

Ou comment en Chine le sport peut absorber un immeuble pour en faire une ville stade d'un nouveau genre.

Toutes les infos sur West Village Basis Yard, et très belle vidéo sur la façon dont vit cet ensemble multifonctionnels,



Sur la façon dont les Chinois mettent du sport à tous les étages, voir aussi "Changement de piste".

Et on en reparle beaucoup plus longuement le 18 novembre prochain lors de notre Atelier organisé autour de la question "Et si le sport était en train de dévorer le monde ?"

Monday, September 26, 2016

ET SI LE SPORT ÉTAIT EN TRAIN DE DÉVORER LE MONDE ?




C'est pour répondre à ces quelques questions et à de nombreuses autres, que 

                  François BELLANGER, directeur de Transit-City, 

fera une large présentation sur la façon dont l'évolution du sport, de ses pratiques et de ses imaginaires influencent nos façons de penser le monde et les villes de demain.


Cet Atelier s'inscrit dans la lignée d'un certain nombre de travaux conduits récemment par Transit-City - voir notamment  et .



Les Ateliers Transit-City ont lieu au Pavillon de l'Arsenal de 8h45 à 11h
21 Bd. Morland 75004 PARIS.
Inscription obligatoire à : contact@transit-city.com

Thursday, September 22, 2016

Wednesday, September 21, 2016

QUAND LE BALCON VA REMPLACER LE PARKING

Une certitude : dans les années qui viennent le drone va devenir un engin de livraison.

Question : quelle sera porte d'entrée dans les immeubles ?

Autre question : à terme, le balcon, va-t-il remplacer le parking comme sas vers l'extérieur ? 

Surtout qu'en devenant autonome, la voiture va devenir servicielle et ne nécessitera plus d'être possédée ... Et ne nécessitera, donc, plus de parking individuel.

Le balcon et la terrasse vont redevenir des vrais enjeux urbains.

Le balcon et la terrasse vont changer de nature et devenir des lieux de la mobilité.

Pas de balcon, pas de livraison possible dans les appartements (voir images ci-dessus)

Ca va changer la façon de penser la hauteur en ville - et .

Dans l'autre sens, le parking va de moins en moins devenir un lieu associé à la voiture, et donc à la mobilité.

Et le parking devient une vraie pièce à vivre, notamment pour le travail (ou le sport () notamment.

Le drone et la voiture autonome vont tout donc changer y compris pour l'habitat en modifiant son architecture et l'organisation de ses espaces. 

Mais l'a-t-on vraiment compris et réalisé ?
Plus,  et .


Et parallèlement, le garage devient totalement autre chose ...

Tuesday, September 20, 2016

LA RAFT ECONOMY COMME REFLET D'UNE NOUVELLE MOBILITÉ DU PAUVRE ?

Longtemps le raft a été associé à un sport, et seulement à un sport.

Puis est intervenue la guerre en Syrie et son lot de réfugiés cherchant à rejoindre l'Europe depuis la Turquie, dans des canots gonflables.

Le gilet de sauvetage et le canot gonflable sont ainsi devenus les objets symboliques d'une certaine mobilité du pauvre

Ils ont aussi donné naissance à un nouvelle économie; la raft economy.

Une raft economy qui à transformer n'importe quelle échoppe d'Izmir en magasin d'articles marins à destination des réfugiés syriens - voir, .

Aujourd'hui cette raft economy rentre dans un nouvelle phase, celui du recyclage des canots et des life jackets abandonnés sur les plages grecques pour les transformer en sac ou articles de mode, le tout ayant vocation à être vendu au profit de l'insertion des réfugiés. Plus sur la démarche, .


Monday, September 19, 2016

TAXI AUTONOME : CA VA CHANGER QUOI ?

Cela fait plusieurs années qu'avec des images comme celles ci-dessus, on nous explique que la voiture individuelle est une aberration notamment en terme d'occupation de l'espace public. 

Avec le lancement des premiers taxis autonomes Uber à Pittsburg (), on découvre depuis quelques jours des images comme celles ci-dessous.

En terme d'occupation de l'espace urbain, on ne peut que constater que 25 taxis autonomes Uber  = 25 voitures traditionnelles.

D'où ma question : quand les véhicules autonomes vont-ils apporter une vraie rupture dans l'occupation spatiale des villes ?

Dit autrement : Quand la révolution technologique de la voiture autonome va-t-elle, aussi, devenir une révolution urbaine ?

Cela renvoie à deux types de questions :

- Des questions sur les nouvelles formes urbaines qui pourraient apparaître avec les nouvelles fonctions des véhicules autonomes 

 Des questions sur les nouvelles formes de l'objet automobile 

On a déjà apporté un certain nombre d'éléments de réponse lors du dernier Atelier Transit-City "Et si la voiture autonome était aussi une histoire d'architecture ?"

Et on y reviendra forcément lors du prochain Atelier Transit-City organisé ce vendredi autour de la question "Mobilité : et si on arrêtait d'attendre la solution miracle ?"

Thursday, September 15, 2016

NORVÈGE : UNE AUTRE ARCHITECTURE ROUTIÈRE

"Le programme initié en 1994 par le gouvernement norvégien visait pendant trente ans à agrémenter les plus belles routes touristiques du pays d'installations d'artistes et d'architectes. En plus de rendre accessibles falaises, cascades et autres panoramas, ces équipements offrent refuges et commodités." - plus,.
Une autre approche, très séduisante, de la route.

Wednesday, September 14, 2016

AUSTRALIE : LA PISCINE COMME ENJEU

"The words “Aqua profunda,” painted in giant black capital letters, loom over Melbourne’s Fitzroy Swimming Pool. Meaning “deep water” in Italian, the sign was added by James Murphy, manager of the pool in the early 1950s. 
He had become exasperated by constantly hauling migrant children (who couldn’t read the English signs) out of the deep end. Now heritage listed, the sign captures a moment in Melbourne’s history of great influx of new residents from the Mediterranean, and of the pool as a place where people, cultures and languages collide.
It’s this idea of the pool as a frontier of cultural difference and integration that is the subject of this year’s exhibition in the Australian pavilion at the Venice Architecture Biennale." - .
Voila comment en quelques lignes la toujours stimulante revue Architecture AU présente l'ambition du superbe pavillon australien à la Biennale d'Architecture de Venise de cette année.

Chaque pays possède ses imaginaires et ses enjeux urbains.

Pour l'Australie, il s'agit souvent de ses vastes banlieues ( ou ), de ses immenses mines à ciel ouvert (), du dérèglement climatique (), des vagues de chaleurs (), des menaces d'incendies à répétition (), des tempêtes de sable () et, de façon plus générale, du rôle des catastrophes dans l'urbanisme du pays (). 


Parfois, les enjeux sont moins graves, mais tout aussi révélateurs de l'imaginaire du pays. C'est le cas de la piscine. 


La piscine en Australie, c'est comme la plage au Brésil, un des rares vrais espaces publics où se brassent toutes les populations. 

Elle est l'espace où se marque la différence, mais aussi l'espace de l'intégration culturelle.

Elle n'est donc pas un enjeu architectural, mais politique. 

Et il est d'ailleurs très intéressant de remarquer que la pavillon australien est le seul qui ne donne pas la parole aux architectes, mais au vécu de la piscine. "When building becomes places, owned and occupied by a diverse public, the architectes intention are arguably no longer important".  
"How will all this talk of pools sit within the overall vision for the Venice Biennale, curated by Chilean architect Alejandro Aravena? Under the banner of “Reporting from the Front,” Aravena calls for projects that “improve the quality of life while working on the margins, under tough circumstances, facing pressing challenges.” The swimming pool, often perceived as a symbol of affluence and excess, risks being in extreme contrast to the other, more earnest work on show..
Et c'est sans doute aussi pour cette raison, qu'outre une scénographie remarquable, le pavillon australien est le plus réussi de cette Biennale 2016

Pour aller plus loin sur cette question, il faut lire "The Pool in Venice" et regarder The Pool.
Le livre est lui disponible, .