Wednesday, March 13, 2013

ET SI GOOGLE LANÇAIT SA PROPRE ARMÉE ?

Les machines ci-dessus sont des engins militaires. On sait tous pourquoi ceux-ci sont équipés de cette façon : pour mieux voir, pour mieux surveiller et ce au nom d'une vocation régalienne : celle de défendre un territoire et donc de pouvoir au mieux gérer les déplacements des combattants et de leurs engins - avions, tanks - en collectant un maximum d'informations.
Ces machines de guerre bénéficient de la légitimité d'un Etat ou d'un organisme contrôlé par un Etat.

La machine ci-dessous appartient à un entreprise privée américaine - Google - qui n'a aucune légitimité à contrôler, à ficher ou à violer la correspondance des individus. C'est pourtant ce que cette entreprise avec ce genre d'automobile a fait pendant plusieurs années - et c'est pour cela qu'elle vient d'être condamnée aux Etats-Unis. Ce genre de voitures a collecté sans autorisation adresse email et mots de passe alors qu'elles n'étaient censées que prendre des photos - voir "Google Concedes That Drive-by Prying Violated Privacy".  

Ce n'est pas vraiment une surprise que cette compagnie - Google - se comporte de cette façon avec cette voiture. C'était prévu - voir  - et ce n'est qu'un pas de plus dans la volonté de vouloir amassé toujours plus d'infos sur la vie quotidienne des citoyens. Et ce n'est début qui annonce de nombreux autres développements. On peut ainsi très bien imaginer qu'un jour cette compagnie vende des voitures automatiques - voir -, comme elle vend déjà des smart phone, et qu'elle s'apprête bientôt à vendre des lunettes et pourquoi pas des baskets ? Le tout se fera bien sur au nom de la liberté et de la sécurité.

La logique voudrait que Google lance bientôt des drones.

Ensuite Google pourrait lancer une police privée, car elle se comporte déjà comme une police - mais simplement au nom d'intérêts commerciaux - revendre des données.

Puis Google remplacerait peu à peu le système mondial d'écoutes Echelon géré aujourd'hui par l'armée américaine.

Elle deviendrait alors une espèce de Blackwater (devenu depuis peu Academi) du cyberspace - lieu de toutes les guerres du futur.

Parallèlement ces systèmes d'informations liés à Google Earth et Google Street View pourraient diriger ses propres commandos équipés de Google Glass, mais aussi ses propres bataillon de robots armés - voir S/M/L/XL.

Et comme Google est une entreprise merveilleuse et ne veut "pas faire de mal", elle ferait tout cela pour notre bien. Et à ceux qui l'attaqueraient, elle répondrait qu'"elle lutte contre le terrorisme". Imparable !!!

Mais bien évidement tout ceci n'est que pure fiction.

Quand les imaginaires, les promesses et les produits de Google correspondent très bien à ceux des militaires.