Thursday, March 31, 2016

ET SI DEMAIN, LE VRAI STADE ÉTAIT AUTOUR DU STADE ?

Pour prolonger mes deux précédent posts sur les évolutions du sport - voir - et les frontières très floues des stades de demain - voir -, je voulais vous proposer ces quelques images destiné à illustrer ce qui devrait être le futur Redskins Stadium à Washington.

Un stade pour une fois intelligent, serais-je tenter de dire.

En effet, imaginé par BIG, ce stade devrait voir sa vraie vie non pas se dérouler uniquement une fois par semaine sur sa pelouse centrale (comme beaucoup de stade d'équipe pros), mais autour de l'enceinte, sur ces murs, son canal et son parking jardin.

Un peu comme si ce stade prenait - enfin - acte de la réalité sportive d'aujourd'hui, qui veut que le sport se pratique essentiellement en dehors des stades et sans esprit de compétition et que c'est l'ensemble de la ville qui est devenue un stade (voir le doc "Les 5 temps du sports, du corps et de la performance") 



Le futur Washington Redskins Stadium peut aussi être vu comme le complément parfait de la démarche engagée par l'agence Scau avec le Stadium Square visant à faire un stade une place publique, voir, "Et si les stades oubliaient -enfin - d'être des stades ?"

Reste maintenant à espérer que ces deux démarches complémentaires irriguent la pensée architecturale et urbaines des dirigeants des clubs ou des fédérations sportives qui pensent toujours le stade sous le seul prisme de la pelouse, des gradins ... et des loges Vip. 

Sur les stades, voir aussi 

Wednesday, March 30, 2016

ET SI C'ÉTAIT CELA UN STADE AU XXI° SIÈCLE ?

Il y a quelques jours a été déployée à Times Square, une publicité Toyota simulant une parois rocheuse pouvant être escaladée par des grimpeurs amateurs - voir les détails,
  
Je ne vous aurais probablement jamais parlé de cette publicité si les organisateurs du concours eVolo n'avaient dévoilé, le même jour, le lauréat de l'édition 2016, à savoir le projet "New York Vision" visant à transformer Central Park et ses alentours en un vaste parc montagneux - toutes les infos, .




L'idée de mettre des montagnes en pleine centre-ville n'est pas forcément nouvelle, on l'a vu déclinée à Berlin en 2009 -  - et de façon plus sportive et abrupte à Barcelone en 2011 -

L'idée de transformer New-York en montage n'est pas forcément non plus nouvelle, on l'a vu récemment avec un projet visant à faire de Big Apple une station de ski capable d'accueillir les Jeux Olympiques d'hivers - voir .

La vraie nouveauté est l'ampleur du projet, l'ensemble du Park et ses alentours et, surtout la volonté de ne pas faire que de la cosmétique architecturale comme trop souvent, mais d'engager une vraie rupture dans la façon de penser les espaces naturelles de la ville. 

On n'est pas obligé d'être séduit par cette proposition de "New York Vision", mais avec elle on sort enfin du jardin bourgeois et du pot de fleur à tous les étages - comme on l'a vu récemment dans le concours "Réinventer Paris" - pour une approche nouvelle des rapports "ville/nature" et "ville/sports" comme peut le proposer le superbe projet d'Europa City dessiné par BIG. 

Ces deux projets ont pour commune ambition d'inverser la relation traditionnelle entre le paysage et l'architecture, et on ne peut que s'en réjouir.


Ces propositions sont aussi la marque d'une nouvelle pensée urbaine s'appuyant notamment sur les nouvelles façons de penser le sport.

Avant on construisait des stades, pour des compétitions.

Aujourd'hui, ce qui séduit le plus grand nombre, ce sont les sports nature, dont, notamment, la course à pied en dehors des stades ou les trails - voir et "Les 5 temps du sports, du corps et de la performance".

Ces nouvelles réalités sportives devraient nous obliger à repenser l'ensemble de la ville - voir -, mais aussi ses mobilités - voir, .

"New York Vision" et "Europa City" sont des réponses possibles à ces nouveaux imaginaires urbano-sportifs, et c'est pour cela qu'elles sont intéressantes, même si elles sont de natures très différentes.



Sur ce sujet, voir aussi notre "Mountain City Lab".

Et  pour continuer à réfléchir.


Tuesday, March 29, 2016

LES DRONES, LES ROBOTS ET LES CYBORGS COMME SIXIÈME TEMPS DU SPORT ?

Dans un récent post titré "les 5 temps du sport,du corps et de la performance", j'analysais les différentes phases de l'évolution du sport en cinq phases : 

- phase 1 : le sport compétition. 
- phase 2 : le sport libre.
- phase 3 : le sport narcissique.
- phase 4 : le sport augmenté.
- phase 5 : le e-sport.

A chaque phase du sport est associée une certaine représentation du corps :
- phase 1 : le corps athlétique.
- phase 2 : le corps libre.
- phase 3 : le corps narcissique.
- phase 4 : le corps augmenté.
- phase 5 : le corps avatar.

Ces cinq temps du sport, du corps et de la performance ne se succèdent pas les une aux autres, ils coexistent les uns avec les autres. Et leur imaginaires s'enrichissent les uns les autres.

On va donc dire que jusque-là les choses étaient donc assez simples. 

Mais dans les années qui viennent, les choses risquent de changer avec une nouvelle révolution du sport qui va voir s'affronter des corps plus ou moins augmentés à des robots, des corps plus ou moins augmentés contrôlant des robots ou des drones ou des corps plus ou moins augmentés contrôlant des avatars. Bref, une grande confusion des genres.

Ce mouvement qui était en train de se dessiner depuis quelques années sous l'influence du e-sport - voir  ou - mais aussi des exosquelettes et autres prothèses, va changer notre regard sur le corps et le sport - ,  ou .

C'est d'ailleurs cette évolution qui m'avait conduit à m'interroger sur l'émergence d'un néo-olympisme bionique et mécaniqueune fois connue l'organisation du Cybathlon.

Aujourd'hui, on passe à une nouvelle étape avec la création à Dubaï de la World Federation of Future Sport (WFFS) et de l'organisation par cette même fédération des premiers World Future Sport Games en décembre 2017 - voir la bande annonce, .

Les World Future Sports Games comprendront neuf épreuves employant des technologies liée à la robotique et à l’intelligence artificielle : course de voitures sans pilote, football robotique, compétitions de course robotique, course de drones habités, natation robotique, tennis de table robotique, lutte robotique, courses de drones et cybathlon.


Devant un tel programme, on comprend qu’il ne s’agit pas tant pour Dubaï de créer un nouveau sport, que de s’emparer en terme d’image de la mutation du sport sous l’influence de la robotique, de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle. Dans un deuxième temps, on comprends aussi que Dubaï aimerait profiter des retombées économiques de ces nouvelles technologies qui vont peu à peu irriguer notre vie quotidienne

Reste la question de s'avoir si, avec cet événement, on bascule dans une nouvelle forme de sport mécanique (au même titre que la Formule 1 ou la moto GP) ou dans une forme de sport radicalement nouvelle que nous serions tenter d'appeler, le temps 6 du sport.

L'une des questions est de savoir si ces nouveaux sports vont modifier nos rapports au corps comme l'on fait les cinq phases précédentes, ou simplement devenir une course technologique de plus.

S'il s'agit vraiment d'une nouvelle étape dans l'histoire du sport, reste à savoir comment on pourrait qualifier cette nouvelle phase sur le plan sportif ?  Le sport robot ? Le sport cyborg ? 

Reste, aussi, à savoir comment on pourrait qualifier cette nouvelle phase sur le plan corporel ? Le corps cyborg ? 

On en reparle très vite.


Friday, March 25, 2016

DES DRONES VUS AUTREMENT


by Rigo 23.

Pour aller plus loin, lire :
- "c'est quoi habiter à l'ère des drones ?"

On en reparle lors de notre prochain Atelier organisé vendredi 1er avril autour de la question "C'est quoi demain une ville en guerre ?

Et sur la croissance du marché des drones civiles dans le monde pour les vingt prochaines années, voir .

Thursday, March 24, 2016

ET SI LES AÉROPORTS PRÉFIGURAIENT NOTRE AVENIR URBAIN ?


Et si les aéroports préfiguraient les lieux publics de demain ?

Et si demain, le portique de sécurité devenait un mobilier urbain à part entière dans nos villes ?

Voir sur ce sujet :



On en reparle lors de notre prochain Atelier organisé vendredi 1er avril autour de la question "C'est quoi demain une ville en guerre ?


Toutes les infos, .

Tuesday, March 22, 2016

ET SI ON POUVAIT HABILLER ET DESHABILLER LES VÉHICULES ?

Et si on concevait le camouflage non plus comme une technique réservée aux militaires, mais comme un vecteur de mode ?

C'est déjà vrai dans de nombreux secteurs - voir  - mais c'est à peine balbutiant dans le domaine automobile.

Mais si, d'une part, on fait le constat qu'aujourd'hui le design automobile est triste et banal avec des voitures qui se ressemblent toutes.

Et si, d'autre part, on fait l'hypothèse que demain, les voitures devront pouvoir avoir un design qui évolue au grès des envies des propriétaires, alors ...

... alors, l'une des pistes de réflexion possible sur cette éventuelle voiture évolutive, pourrait être les nouvelles techniques de camouflage qui ne visent pas à peindre les engins, mais juste à leur mettre une housse.

Il ne s'agirait évidement pas d'une housse comme certains la mettent sur leurs voitures à l'arrêtmais de housses comme celles que mettent les militaires sur leurs matériels, permettant toute à la fois de circuler et, surtout, de changer la livrée du véhicule.

Pour les détails techniques, voir, notamment, le Mobile Camouflage System de Saab.



Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs et cela semble aussi facile à enfiler ... qu'un jeans ou une petite jupe.

Le Mobile Camouflage System s'adapte à toutes les formes et permet quelques développements pas forcément inintéressants en terme de prospective de design automobile (voir, ci-dessous la micro tente sur le toit)

Monday, March 21, 2016

C'EST QUOI AUJOURD'HUI LE CAMOUFLAGE ?

Avant le camouflage c'était simple, il s'agissait juste de tenter de se fondre dans le paysage.

Puis cela c'est compliqué avec les moyens électroniques de détections qui ont donné naissance à des camouflages peu discrets pour l'oeil nu.

Et aujourd'hui c'est devenu franchement troublant avec certaines armées qui ont développé des stratégies de camouflage qui, vues hors de leur contexte, transforment les véhicules militaires en véritable oeuvres d'art contemporaines (voir ci-dessus et ci-dessous certains véhicules actuels de l'armée chinoise).

Pour mieux comprendre cette évolution du camouflage, voir :

Cette évolution des techniques fait que, parfois, l'on se demande ce qui distingue le camouflage de son exacte opposé, à savoir les livrées de certaines voitures de police pensées, elles, pour être vues de loin.

Une évolution esthétique qui fait, aussi, qu'aujourd'hui le camouflage est devenu une technique pour se faire faire repérer et même un véritable accessoire de mode (Voir ci-dessous le concept car Trail Storm présenté par Jeep il y a quelques jours).

On y revient dès demain.