Wednesday, January 25, 2017

ET SI LES TINY HOUSES CHANGEAIENT LA FAÇON DE PENSER LA ROUTE ?

Parti modestement au tournant des années 2010, le phénomène des tiny house est en train de prendre une véritable ampleur aux Etats-Unis


Si esthétiquement les tiny houses ne sont pas toutes des réussites, elles ont le grand mérite d'inventer de nouveaux codes architecturaux entre le triste mobile home, le trop automobile van et le souvent très inélégant camping car.

Si un rassemblement tiny houses a un côté village très éloigné de l'urbanisme de camping cars, sur la route, par contre, leur esthétique n'est par forcément très heureux, ou en tout cas très surprenant tant leur look est éloigné des codes automobiles traditionnels.

Devant ces images, on peut commencer à réfléchir différemment.

En effet, une tiny house fait que la route n'est plus totalement une route.

Une tiny house ne cherche pas à singer la voiture ou le camion, elle s'affiche comme maison.

Avec les tiny houses, l'imaginaire de l'habitat s'introduit donc dans un monde de circulation qui n'est clairement pas pensé pour cela.

Si on reste aux Etats-Unis, avec la tiny house on passe du charriot de pionnier à la petite maison dans la prairie.

Bref deux grands élément fondateurs des imaginaires américains contemporains :
- le "charriot" pour l'aspiration à une certaine liberté toujours associée à la mobilité aux USA - voir "living out of a van is the new american dream"
- la "petite maison dans la prairie" pour le rejet de la grande ville et l'idéalisation du coin de verdure "bien à soi".

On retrouve là les idées développées dans "the next great exodus ?

On prolonge la réflexion dans le prochain post.