Thursday, September 28, 2017

TRANS-SPORTS ® : ET SI ON PASSAIT DE LA MOBILITÉ À LA MOTRICITÉ ?

En France, viennent de s'ouvrir "les Assises de la mobilité".

Ces Assises ne sont évidement pas celles de la mobilité.

Ce ne sont que les Assises du transport, c'est à dire les Assises des moyens techniques - du train, de la voiture, du métro et un peu du vélo - et des acteurs traditionnels du transport - industriel, exploitants et gros boites du BTP.

Elles ne sont donc que le reflet d'un certain regard, celui des institutions et des acteurs traditionnels du transport - mais comment s'en étonner quand la ministre en charge du dossier, Élisabeth Borde, est l'ex-patronne de la Ratp ?

Ces Assises auraient pu avoir une approche originale et profondément contemporaine: celui de la santé et de la sportivité, ces dernières recouvrant aussi bien la lutte contre la pollution que la lutte contre la sédentaritéCes Assises auraient pu être patronnées par la ministre des Sports ou la ministre de la Santé
Mais non ...

On aurait pu rêver d'entendre à ces Assises la vision de la mobilité urbaine imaginée par des marques comme Nike ou Salomon, plutôt que le énième discours du patron de Transdev ou de Eiffage. On aurait donc pu avoir cela ou cela.
Mais non ... 

C'eut été une approche un peu trop neuve et disruptive.

Et pourtant ...

Et pourtant ce souci du corps et de la lutte contre la sédentarité ne va faire que prendre de l'ampleur dans les années qui viennent.

Si les XIX° et les XX° siècle ont été les siècles de la machine, le XXI° va être celui du corps !!

On en a déjà beaucoup parlé dans ce blog - voir, notamment 

Déjà un certain nombre d'études montrent que la mobilité sportive au quotidien ne cesse de progresser, le problème étant que les infrastructures ne sont pas adaptées à ces nouvelles pratiques sportives urbaines.

Voir à ce sujet - Et si la course à pied devait enfin avoir ses escales urbaines ?


La bonne nouvelle est que si les pouvoirs publics et les acteurs du transports ne comprennent pas cette mutation des imaginaires et des pratiques, d'autres le font pour eux.

A ce titre, on peut citer la toute nouvelle démarche d'Active Commuting qui propose des bâtiments modulaires pour les commuters sportifs, coureurs ou cyclistes - plus,


Ce n'est qu'une première et petite étape de la mutation des transport vers ce que nous appelons les "trans-sports".

C'est pour prolonger ces réflexions et surtout imaginer de nouvelles réponses à cette mutation des pratiques et des imaginaires de la mobilité autour des questions de motricité et de sportivité, que nous lançons au sein de Transit-City le chantier "TRANS-SPORTS ® : Et si on passait de la mobilité à la motricité".

Nous constituons actuellement un nouveau groupe de travail avec différent partenaires, et notamment Patrick Roult de l'Insep avec lequel nous travaillons depuis plusieurs mois sur cette question.

On en reparle très vite.

Ce chantier s'inscrit dans le prolongement et l'enrichissement de "Et si le sport dévorait le monde ?" et de "Les 5 temps du sport, du corps ... et de la performance".