Thursday, December 08, 2016

VERS MOBILITÉ MONTAGNARDE DÉCONNANTE ET NOCTURNE ?

Pour essayer de définir et de penser la mobilité montagnarde, notamment dans l'optique de notre prochain Atelier "Et si la montagne nous aidait à penser autrement la ville et ses mobilités ?", il y a de multiples approches possibles.

L'une d'elles, est de s'intéresser aux discours des marques de sport comme nous l'avons fait avec North Face ou Salomon, en partant du principe que c'est elles avec leur discours publicitaires qui construisent nos imaginaires et les pratiques qui y sont associés.

Une autre approche est de regarder les pop cultures dominantes pour voir comment celles-ci s'emparent de la montagne et de ses imaginaires pour mieux les magnifier. Et sur ce créneau, le jeu vidéo est probablement l'un des médias le plus performant. Le tout nouveau "Steep", sorti il y a quelques jours, en est une excellente illustration - voir le trailer, .

La montagne est présentée comme un vaste terrain de jeu et tout - le ski, le surf, la luge, le parapente, le wingsuit - est l'occasion de découvrir la montagne autrement et, bien sur, d'y faire les cons. On peut ainsi voler en wingsuit au milieu de la piste de bobsleigh ou entre les nacelles de téléphérique.

On est donc très loin de l'ancienne culture montagnarde classique faite de lenteur et de précaution, mais en plein dans celle de la glisse transgressive tant vantée par des marques comme Red Bull ou GoPro, et qui s'exprime pleinement dans les X-Games.  

Voir un gameplay,


Mais évidement pour qu'un jeu soit désirable, il faut rajouter des options qui permettent au joueur de vivre des expériences qu'a priori il n'a jamais connu.

En l'occurrence dans "Steep", c'est l'option "Moonlight Pack" qui permet de glisser ou de voler de nuit grâce à des tenus et à des accessoires équipés de leds.  

L'effet est plutôt assez bluffant et s'inscrit là encore dans la lignée des expériences menées par Red Bull en 2012 avec ses Skylighter Suit - voir le reportage, .


Red Bull reprenait alors les codes développés par "Tron" et son illustration de la mobilité fluide et performante à travers la luminescence - voir .

Le travail de recherche et d'expérimentation de Red Bull se poursuivait en 2015 avec l'équipement des wingsuits de son équipe avec des leds - voir  pour les explications et  et  pour les vidéos.

Se dessine ainsi probablement entre Red Bull et Steep de nouveaux axes de réflexions sur la mobilité sportive, nocturne et déconnante qu'il va falloir suivre de près pour penser la mobilité urbaine de demain - on y revient très vite.

Ce post s'inscrit dans la prolongement de nos réflexions sur le thème "vers des mobilités de plus en plus déconnantes ?