Monday, December 04, 2017

QUAND HONDA RÉINVENTE LES J.O. DE 2060


Comme lors de chacune de ses éditions, le L.A. Autoshow vient d'organiser avec des designers de constructeurs automobiles, un concours sur la mobilité du futur.  C'est souvent l'occasion d'y piquer des pistes stimulantes - voir  ou   

Cette année le thème est "Comment imaginer l'accueil des J.O de 2060 à Los Angeles ?", avec un focus plus particulier sur les mariages possibles entre sport, mobilité et nouvelles technologies.

Parmi les réponses proposées - voir les réponses,  - une m'a particulièrement plus et intéressé.
C'est celle proposée par l'équipe de Honda dont les images illustrent ce post.


L'équipes de Honda contrairement aux autres équipes n'ont pas simplement répondu voitures autonomes et drones, elles a répondu en proposant une nouvelle façon de penser et de faire du sport sous le double prisme de
- la mutation du corps 
et de
- la nécessité de renouveler les compétitions sportives traditionnelles, notamment en matière d'athlétisme et de natation.

On retrouve dans le film de Honda, un certain nombre de préoccupations et de réflexions que nous développons au sein de Transit-City depuis plusieurs années

D'abord sur les évolutions des corps et des sports :
"C'est quoi demain un corps humain ?"
"C'est quoi penser la performance sportive ?"
"Et si le sport dévorait le monde ?" au cours duque fut présenter "Les 5 temps du sport, du corps ... et de la performance


On retrouve aussi dans les images de Honda, un certain nombre d'évolutions que nous avions identifié depuis quelques temps, notamment dans le cadre de notre recherche "New Prothèses"

- "A quoi ressembleront nos futures prothèses ?"
- "Chaussure/prothèses : ca sera quoi demain la performance ?"
- "La prothèse comme idéal de mobilité performante ... et sexy ?"
- "La prothèse comme un truc bandant et excitant ?"


On retrouve chez Honda, et c'est tout sauf étonnant, certaines des grandes obsessions contemporaines japonaises par rapport au corps augmenté et aux exosquelettes - voir :  "Et si pour les japonais, la roue n'était qu'une parenthèse ?"


L'autre grande influence à noter, est celle des sports de montagne et des nouveaux rapports à la technique et à la ville que suscitent certains d'entre eux :
- "Avant c'était les mécaniques qui allaient de plus en plus vite"
- "Et si le ski n'était plus associé à la neige ?"
- "Et si le ski n'était plus associé à la montagne ?"
- "Et si le ski remplaçait le skate ?"
- "Et si la montagne nous permettait de penser autrement la ville et ses mobilités ?"



Enfin, la vision de Honda est aussi à mettre en écho avec tout le travail que déploie plusieurs années Red Bull pour totalement renouveler les rapports "sport / ville / performance / spectacle" - voir :

Èvidement tout cela est à mettre au prisme des réflexions que nous développons notamment avec Patrick Roult de l'Insep, sur la façon dont les sports vont changer nos pensées sur la mobilité demain.

- "Et si demain nous pratiquions la ville comme un sport ?"